Rodat

Un article de Armorial du Pays d'Oc.

Jump to: navigation, search

Sommaire

Généalogie de la Maison de Rodat

D'or, au chêne de sable terrassé de sinople, au chef d'azur, chargé de trois roues d'argent.
Agrandir
D'or, au chêne de sable terrassé de sinople, au chef d'azur, chargé de trois roues d'argent.

La famille de Rodat est originaire du Pont-de-Cirou, dans l'actuel département de l'Aveyron.

De cette famille est issue Sainte Émilie de Rodat.


Branche principale

I. Antoine de Rodat, seigneur de Druelle, né vers 1550, épouse en 1580 Claire de Cat de Cocural, fille d'Antoine de Cat, seigneur de Billorgues, et de Catherine d'Aymiès. Ils eurent pour enfants :

  1. Pierre, qui suit;
  2. Marguerite, qui épouse Guitard Campmas;
  3. Marie.


II. Pierre de Rodat, seigneur de Druelle, épouse vers 1620 Antoinette de Foucras, fille d'Antoine de Foucras et de Mlle de Morlhon. Ils eurent pour enfants :

  1. Antoine, qui suit;
  2. Guillaume, qui fait la branche B;
  3. François, épouse Françoise de Valeux, fille de Raymond de Valeux et de Françoise de Rességuier, d'où :
    1. Guitard, conseiller du roi, juge royal de Sauveterre, épouse en premières noces le 1er décembre 1668 Anne de Vernhes, fille de Pierre de Verhnes, seigneur de Puechméja, et d'Anne de Beauclair, et en secondes noces avec Anne de Reilhan, fille de Pierre de Reilhan, et de Claude de Lautrec. Il eut une fille Thérèse de son second mariage.
  4. Quitterie, épouse vers 1630 Arnaud de Saint-Hilaire.




III. Antoine de Rodat, seigneur d'Olemps, épouse Antoinette de Bonald, dont :


IV. Pierre de Rodat, épouse en 1659 Marie de Moly, fille de Jean Moly, bourgeois de Sauveterre, et de Paule Rudelle. Ils eurent pour enfants :


V. Antoine de Rodat, épouse en 1703 au château de Bouyssou Gabrielle de Méjanès, fille de François de Méjanès, seigneur de Flavin, et de Jeanne de Raynal, née le 3 mai 1678, morte le 1er décembre 1751. Ils eurent pour enfants :


VI. Pierre de Rodat.


Branche B

III. Guillaume I de Rodat, seigneur de Druelle, président au présidial de Rodez, mort en 1679 à Rodez, épouse en 1651 Marie de Maynard, dont :

  1. François, qui suit;
  2. Pierre, sieur de la Roque, épouse le 19 mars 1667 Lucrèce de Patris, fille de Bernardin de Patris, seigneur de Carrols, et de Marguerite de Sue;
  3. Antoinette, épouse Pierre-Jean de Moly.


IV. François de Rodat, seigneur de Druelle, avocat en parlement, épouse en premières noces en 1678 Anne Dumas, fille de Raymond Dumas de Corbières et de Marie de Junius, dont il eut :

  1. Guillaume, qui suit;
  2. François, curé de Conques;
  3. Antoinette, épouse Pierre Portal.

François de Rodat épouse en secondes noces Marie de Patris, fille de Bernardin de Patris, seigneur de Carrols, et de Marguerite de Sue. Ils eurent pour enfants :

  1. François;
  2. Dominique;
  3. Jean-Joseph;
  4. Pierre;
  5. Marie;
  6. Jeanne;
  7. Thérèse;
  8. Marie-Angélique.


V. Guillaume II de Rodat, seigneur de Druelle, conseiller du roi au siège du présidial de Rodez, épouse en 1726 Catherine de Roux, fille de Jean de Roux et d'Antoinette de Séguret, dont :


VI. Guillaume III de Rodat, chevalier, seigneur de Druelle, président trésorier de France au bureau des finances de Montauban (Tarn-et-Garonne), né en 1729, épouse Jeanne Foulquier, fille de Jean-André Foulquier et de Marguerite Trébosc, née vers 1730 à Rodez, morte en 1770 au château de Druelle. Ils eurent pour enfants :

  1. Jean-Louis-Guillaume-Amans, qui suit;
  2. Simon, garde du corps du roi.


VII. Jean-Louis-Guillaume-Amans de Rodat, seigneur de Druelle, président trésorier de France au bureau des finances de Montauban, épouse le 10 juin 1786 à Salles-Comtaux (Aveyron) Henriette de Pomayrols, fille de Stanislas Etienne de Pomayrols, seigneur de Ginals, et de Marie-Marguerite-Hélène de Ginestet, née en 1767 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), dont :

  1. Marie-Guillemette-Émilie, dite Sainte Emilie de Rodat, née le 6 septembre 1787 au château de Druelle, baptisée le lendemain à Saint-Martin de Limouze[1], décédée à Villefranche-de-Rouergue en odeur de sainteté le 19 septembre 1852 ; fondatrice en 1820 et supérieure de la confrérie des soeurs de la sainte famille à Villefranche-de-Rouergue, elle est béatifiée le 9 juin 1940 par Pie XII;
  2. Eléonore, né en 1789 au château de Druelle, épouse en 1811 Jean-Baptiste Colomb;
  3. Charlotte, née en 1795 au château de Druelle, décédée en 1806;
  4. Louis-Guillaume, qui suit;
  5. Henri-Antoine, né en 1799 au château de Druelle, célibataire, premier maire de Druelle.


VIII. Louis-Guillaume de Rodat, né en 1797 au château de Druelle, mort le 11 juin 1864, épouse en 1820 Sophie de Séguret, fille de Pierre de Séguret, et de Marie Etienne de Frayssinous, dont :

  1. Louis-Henri, qui suit;
  2. Denise Eléonore, épouse le 25 avril 1854 Anatole de Séguret.


IX. Louis-Henri de Rodat, né le 15 août 1882 au château de Druelle, mort le 7 juin 1894, épouse Mlle Dufau, dont il eut :

  1. Charles;
  2. Joseph;
  3. Emilie.


Notes

  1. ? son parrain est Guillaume de Rodat, son grand-père paternel; sa marraine est Marie Marguerite de Pomayrols, née de Selves, sa grand-mère maternelle.

Principales sources

  • H. de Barrau, Documents historiques et généalogiques sur les familles du Rouergue
related